FDM — Lotharedon
 

FDM

Le Feline Display Manager est un fork de TDM. C'est un gestionnaire de session en TTY qui permet donc de choisir son interface à la connexion d'un compte en TTY, qu'elle soit graphique ou non.

Installation

Pré-requis

  • Ce logiciel s'appuie sur des commande spécifique au shell bash. Pour pouvoir l'utiliser bash est indispensable. Cependant il n'est pas nécessaire que ce soit le shell par défaut.
  • Pour l'installer, la commande "make" est requise.

Installation

Pour récupérer la dernière version, à l'heure actuelle le plus simple est de la récupérer via GitHub ici : https://github.com/Astaoth/Feline-Display-Manager/releases . Une fois l'archive récupérée et extraite, modifiez éventuellement le préfixe du dossier d'installation pour choisir un répertoire d'installation a votre convenance. Un bon préfixe est le dossier /usr/local. Ensuite, il suffit de taper les commandes suivantes :

make
sudo make install
make clean

Et enfin, assurez vous d'avoir dans votre $PATH les commandes contenu dans le dossier $PREFIX/bin/. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez soit ajouter directement ce dossier au $PATH, soit créer des liens de ces exécutables vers un dossier du $PATH.

Désinstallation

Pour le désinstaller, le plus simple est d'avoir conservé le Makefile utilisé lors de l'installation. Il suffira alors de taper la commande make uninstall, avec le bon préfixe configuré. Si vous n'avez plus le Makefile alors deux situations se présentent : soit FDM est installé dans un dossier utilisé par d'autres éléments du système (tel que /usr/local), soit dans un dossier qui lui est propre.

  • Dans le premier cas, voici l'arborescence des fichiers à supprimer :
$PREFIX/bin/fdm
$PREFIX/bin/fdmctl
$PREFIX/bin/fdm_core
$PREFIX/etc/fdm.cfg
$PREFIX/share/fdm/
  • Dans le second cas, il suffira de supprimer le dossier contenant FDM.

Utilisation et configuration

Utilisation

Pour pouvoir l'utiliser, il faut ajouter la commande fdm à la fin du fichier de configuration du shell utilisés lors d'une connexion d'un utilisateur.

  • Pour bash : ce fichier est ~/.bash_profile pour un utilisateur, ou /etc/profile pour l'ensemble des utilisateurs du système. Il ne faut pas le faire dans le fichier ~/.bashrc ou /etc/bash.bashrc, sinon il s'affichera à chaque lancement d'un terminal.
  • Pour zsh : ce fichier est ~/.zlogin pour un utilisateur, ou /etc/zsh/zprofile pour l'ensemble des utilisateurs du système (/etc/profile peut également fonctionner).

Une fois cela fait, il sera lancé à chaque connexion d'un utilisateur à partir d'un tty.

Configuration globale

La configuration global est effectuée via le fichier $PREFIX/etc/fdm.cfg. Voici les options disponibles :

PREFIX
Le préfixe du dossier d'installation, utilisé lors de l'installation de FDM. Cette variable ne devrait pas être modifiée par l'utilisateur, sauf si il choisit de déplacer FDM dans un autre dossier.
VERSION
La version actuelle de FDM
UI
L'interface de FDM à utiliser :
  • "text" : FDM sera lancé en mode texte
  • "ncurses" : FDM sera lancé en mode ncurses
CONFDIR
Le chemin du dossier stockant la configuration utilisateur.
CACHEDIR
Le chemin du dossier de cache de l'utilisateur.
X
Le chemin du dossier stockant les sessions X de l'utilisateur.
WAYLAND
Le chemin du dossier stockant les sessions Wayland de l'utilisateur.
EXTRA
Le chemin du dossier stockant les sessions qui ne sont ni X, ni Wayland, de l'utilisateur.
DEFAULT
La session par défaut à utiliser.
SAVELAST
Si "1", la session par défaut est la dernière session utilisée et qui n'est pas une session stockée dans le dossier EXTRA.
AUTOSTART
Lance la session par défaut sans afficher FDM.

Configuration par utilisateur

La configuration d'un utilisateur est stockée dans le dossier ~/.config/fdm. Dedans, on y trouvera :

fdminit
Ce fichier contient l'ensemble des commandes à exécuter lors du lancement de FDM.
fdmexit
Ce fichier contient l'ensemble des commandes à exécuter à la fin de l'exécution de FDM, et donc juste avant le lancement de l'interface choisie.
Les dossiers X, Wayland et extra
Ces dossiers contiendront les liens vers les interfaces à proposer lors de l'exécution de FDM. La liste des interfaces possible peut être modifiée simplement via la commande fdmctl.
le lien symbolique ./default
Ce lien pointe vers l'interface par défaut. Cette interface est soit choisie par l'utilisateur, soit correspond à la dernière interface lancé qui ne soit pas de type "Extra". Ce comportement se configure via le fichier $PREFIX/etc/fdm.cfg. L'interface par défaut peut être modifiée via la commande fdmctl.
Le dossier cache
Ce dossier contient les sessions désactivées via la commande fdmctl.

fdmctl

"fdmctl" est une commande permettant de modifier un certain nombre de paramètres propre à l'utilisateur simplement. Voici les commandes possibles :

fdmctl init
initialise le dossier de configuration
fdmctl list
liste l'ensemble des sessions disponible
fdmctl cache
liste les sessions du dossier "cache"
fdmctl check <session>
voir à quoi correspond la session donnée
fdmctl default [session]
permet de voir et de définir la session par défaut
fdmctl add <name> <path> [x(default) | w[ayland] | e[xtra]]
ajouter une nouvelle session
fdmctl enable/disable <session>
activer ou désactiver une session

Looking for something?

Use the form below to search the wiki:

 

Still not finding what you're looking for? Drop a comment on a post or contact us so we can take care of it!